BMF l'expertise pédagogique

Logo Brigitte Mimart Formation

LA CHASSE AUX HABITUDES QUI NOUS TIRENT VERS LE BAS!

VOUS AVEZ DIT « MAUVAISE HABITUDE »?

PEUT-ON BIEN GÉRER SON ENTREPRISE EN FERMANT LES YEUX SUR SOI-MÊME?

1. Identifier les mauvaises habitudes

Quelles sont ces manies qui nous freinent ?

Il n’y a pas pire ennemi que celui qui s’est infiltré sournoisement, se faisant passer pour un allié…

Je parle du…. smartphone!! Et oui, notre équipier virtuel du quotidien. Il est in-dis-pen-sa-ble diront certains! oui, mais il est aussi per-ni-cieux…. Faisons-nous « peur » un jour en décomptant sans faux semblant le temps perdu à scroller!

Peut-être consultons-nous notre smartphone en réunion. Ou pire : « dans ma boite pas de réunion, je suis un homme/femme de terrain! M’arrive-t-il de consulter mon smartphone entre 2 actions, sans nécessité, ni urgence? Juste PAR RÉFLEXE?

Et comment se concentrer, car « IL » nous appelle avec ses notifications?…

Ou bien, téléphone ou pas, remettons-nous toujours à plus tard, en passant par une « bonne raison » pour expliquer ces reports?

On peut lister moult comportements parasites, empêchant la performance parfois, ou, la simple réalisation d’objectifs en temps et en heure.

C’est décidé : je prends conscience de mes mauvaises habitudes pour mieux les combattre!


2. Comprendre l’impact

Nos habitudes parlent pour nous. Chaque mauvaise habitude envoie un message à nos collègues et clients. Par exemple, les retards constants peuvent être interprétés comme un manque de respect, tandis que l’oubli de tâches importantes peut nous faire passer pour négligent, voire incompétent.

Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de retour direct négatif qu’il n’y a pas de ressenti, ni d’évaluation. Être conscient des conséquences de nos actions nous donne le pouvoir d’agir vers le « mieux »!.

3. Fixer des objectifs clairs

Multiples adages imagent la difficulté rencontrée pour sortir d’une habitude! « Chassez le naturel, il revient au galop », et hop!

Il est donc important de définir des objectifs précis pour se débarrasser d’habitudes. Être concret, exprimer clairement la mauvaise habitude, identifier en quoi elle est « empêchante. Visualiser le changement et s’imaginer agissant différemment.

Identifier des alternatives positives aux mauvaises habitudes. Par exemple: tendance à couper la parole aux autres? S’entraîner à écouter activement.

4. Être persévérant & clairvoyant, indulgent avec soi-même

Changer des habitudes demande du temps et de la persévérance. C’est pourquoi la démotivation guette comme un fauve tapi dans le noir.

Rester concentré sur nos objectifs et célébrer chaque petite victoire sera salvateur… Si « un dérapage » a eu lieu, pas de poussière sous le tapis ni de rumination!

Juste être factuel : qu’est-ce qui s’est passé? Pourquoi?? Et comment réajuster?

Nos nouvelles pratiques auront un impact positif sur la gestion quotidienne de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut